Derniers commentaires

Aucun commentaire.

Calendrier

Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Liens

 
27 Mai 2016 - 16:58:08

Alzheimer

Pourquoi le langage commun a-t-il adopté  le terme  Alzheimer, alors que la maladie  d'Alzheimer ne représente qu'une partie des  démences ? :
Parce que la maladie d'Alzheimer survient généralement chez des adultes, âgés de 50 à 65 ans, donc considérés comme jeunes de nos jours

Alzheimer pourrait tuer autant que les maladies cardiaques
La maladie d’Alzheimer pourrait être responsable aux Etats-Unis de presque autant de décès que les pathologies cardio-vasculaires ou le cancer, contrairement à ce que laissent penser les statistiques, selon une étude publiée mercredi dans la revue Neurology

Faute de solution médicale justement, ces maladies galopent effroyablement : 400 nouveaux cas d’Alzheimer sont diagnostiqués chaque jour en France (1 toutes les 3 mn), 40 pour le Parkinson. Un million de malades d’Alzheimer au dernier relevé, 150 000 malades de Parkinson. Première cause de dépendance.  Pas de traitement qui guérisse ces démences, juste des centres spécialisés (plus de 1 500 établissements avec une unité Alzheimer), mouroirs modernes où l’espérance de vie dépasse rarement les deux ans, où les patients assommés de médicaments cherchent désespérément la sortie pour rentrer à la maison…  Au final, le coût pour l’Assurance maladie atteint près de 10 milliards d’euros, soit 22 099 € par patient. 
1) L’hérédité, la génétique… Une explication trompeuse dans 95% des cas ! 
Ces maladies, se dit-on, nous attendent tous au tournant, et l’on n’y peut rien… En particulier la première si nous sommes des femmes, et la seconde si nous sommes des hommes. Et si la grande-mère « gagatisait » et que l’oncle paternel a fini par « sucrer les fraises », on panique au premier trou de mémoire, au premier tremblement. Et on s’attend au pire…  Ces deux maladies neurodégénératives, pourtant, sont très rarement d’origine génétique. Il existe bien des formes précoces chez des sujets jeunes ou des cas familiaux qui ont fait évoquer des anomalies (mutations) génétiques qui pourraient être transmissibles à la descendance ou qui augmentent la susceptibilité d’être atteint par les voies de l’épigénétique (alimentation, respiration, environnement, stress…).  En réalité, pour  l’Alzheimer, on ne recense actuellement que 0,3 % de formes précoces du fait d’une mutation génétique.  Quant au Parkinson, il n’existerait au maximum que 5 % de formes génétiques, liées à des mutations affectant des gènes spécifiques. 
4) Les médicaments font le lit de la maladie 
Si vous n’allez pas bien dans votre tête, que vous déprimez, dormez mal, vous tracassez pour un rien, êtes sujet à un stress chronique, on vous met vite en garde. On vous assène que la dépression est, au même titre que le tabagisme, l’un des grands facteurs de risque d’Alzheimer notamment. Un facteur qui interviendrait pour plus de 10%. Ce n’est pas faux, mais ce n’est pas complètement juste. Car on oublie d’ajouter que les médicaments délivrés à gogo pour traiter la déprime, l’anxiété, les troubles du sommeil présentent des effets bien plus délétères pour nos capacités cognitives et qu’une consommation quotidienne de psychotropes pendant plusieurs mois augmente le risque de développer une maladie neuro-dégénérative.  On oublie de nous dire que la famille des benzodiazépines nourrit un futur Alzheimer :  – une prise quotidienne pendant 3 à 6 mois augmente le risque d’Alzheimer de 30 % !  – une prise quotidienne pendant plus de 6 mois augmente les mêmes risques de 60 à 80 % !  Autre grande famille de médicaments dangereux pour le cerveau : les anticholinergiques. Cette autre famille comprend des antihistaminiques, des antidépresseurs, des somnifères, anxiolytiques et bien d’autres traitements. Les anticholinergiques sont aussi employés dans le traitement de l’incontinence par impériosité et dans le Parkinson…  Or les anticholinergiques peuvent eux aussi, à doses élevées et sur le long terme, accroître le risque de démence. Selon une vaste étude américaine publiée en janvier dernier, le risque de démence, dont Alzheimer, est clairement dose-dépendant par rapport à l’exposition cumulée aux anticholinergiques sur dix ans. Au terme de cette étude menée sur près de 3 500 personnes, un peu plus de 23 % des participants ont développé une démence et 80 % l’Alzheimer.  L’utilisation des anticholinergiques entraîne donc un risque accru de démence :  – de 19 % sur des traitements de 91 à 365 jours, – 23 % de 1 à 3 ans, – de 54 % sur plus de 3 ans.

Maladie d’Alzheimer: le dépistage précoce est-il utile ?
Mais l’industrie du médicament a intérêt, objectivement, à ce qu’on regroupe tous les troubles cognitifs des sujets âgés sous l’étiquette de « Alzheimer ». Pourquoi? Parce que les associations de familles de patients atteints d’Alzheimer forment un lobby puissant, ce qui facilite l’expérimentation d’un médicament en permettant rapidement le recrutement de centaines de patients désireux d’aller mieux

Le mythe de la maladie d’Alzheimer : que veut vraiment dire ce titre provocateur ?
« Le mythe de la maladie d’Alzheimer. Ce qu’on ne vous dit pas sur ce diagnostic tant redouté »

Alzheimer et démence : le racket
liens du génocide

Savez-vous que le cholestérol protège de la démence ?
Tout savoir pour éviter Alzheimer et Parkinson

France Inter vient de réaliser une émission d’une qualité exceptionnelle au sujet du racket de Big Pharma sous prétexte d’Alzheimer. Non seulement les 4 médicaments proposés sont inefficaces mais ils tuent, en outre la prétendue épidémie a été sur-majorée et l’on entend un leader d’opinion, coincé par la journaliste bredouiller avant de finir par dire que oui les médicaments sont inefficaces mais ils procurent de l’espoir. Ce sont donc bien des « placebos » mais qui coûtent une fortune

Lien permanent vers l'article complet

http://alzheimersurordo.sosblog.fr/victimes-b1/Alzheimer-b1-p52.htm

Commentaires

Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)